Il n’y a guère de maladie oculaire qui ne puisse être traitée.

Il n’est cependant pas possible de guérir complètement toutes les maladies oculaires. Toutefois, elles peuvent être respectivement fortement atténuées et leur évolution sensiblement ralentie. Il est souvent possible non seulement de préserver l’acuité visuelle mais encore de l’améliorer. Dans les cas de myopie et de cataracte à un stade avancé, la guérison restera, hélas, limitée.

Chez les patients souffrant de dégénération de la macula et de cataracte, on renonce souvent à une opération en raison des chances minimes de succès. Il est alors recommandé de traiter d’abord la dégénération de la macula par l’acupuncture oculaire pour ensuite passer à l’opération de la cataracte. Il est étonnant de constater que le succès du traitement dépend davantage de la réaction plus ou moins forte du patient à la méthode que de la gravité de la maladie oculaire.

Étonnamment, le succès du traitement dépend plus de comment le patient répondra au procédé que de la gravité de la maladie de l’œil lui-même.

Chez de nombreux patients on peut constater une réaction immédiate, chez d’autre, il faudra attendre un peu plus, mais en principe seuls 10 % des maladies ne réagissent pas à l’acupuncture.

Une étude scientifique de l’Université John Hopkins à New York a même constaté une amélioration chez 50 % des patients traités. Les améliorations se sont manifestées soit par une amélioration de la vision centrale, soit par une amélioration du champ visuel, soit par une amélioration de la vision nocturne, soit par une amélioration de la perception des couleurs.

Contactez-nous pour une première consultation sans engagement.